Accueil |  Présentation  | Qui sommes-nous ?  | Charte éditoriale  | Nous contacter  | Partenaires  | Amis  | Plan du site  | Proposer un contenu

Suivre Liens socio

Mail Twitter RSS

Votre Liens socio

Liens Socio ?
C'est le portail d'information des sciences sociales francophones... Abonnez-vous !

Identité ambiguë / Identités complexes

Conférence de Giovanni Levi, cycle de conférences "Identités à la dérive", Marseille, jeudi 22 mars 2007

publié le jeudi 19 octobre 2006

Domaine : Histoire

Sujets : Politique

      {mini}

Pour sa huitième saison de conférences à l’Hôtel du département des Bouches-du-Rhône, Echange et diffusion des savoirs propose de poursuivre le cycle sur les "Identités à la dérive" qui avait débuté la saison dernière. Ce cycle a pour ambition de mettre en critique le couple conceptuel identité / altérité pour envisager l’identité dans son rapport à la complexité : une alliance dont les implications sont, sans doute, moins productrice d’exclusion et de peurs.

L’histoire est aussi une arme politique utilisée pour donner sens au passé selon la logique du présent. Ce n’est pas seulement l’avenir dont la compréhension requiert de nouveaux instruments ; c’est aussi au passé qu’il faut redonner une signification.

L’usage politique de l’histoire, "science civique", est ancien et elle ne semble pas séparable de la dimension civique qui accompagne la définition des identités.

Mais la relation entre l’histoire et son lecteur a changé, et pas seulement à l’école. La mémoire même s’est transformée, autre que ce qu’elle était, collective et sociale. Le processus triomphal de l’individualisation, de la privatisation de l’expérience, a produit une mémoire fragmentée, individualisée.

L’histoire a perdu le rôle de science des différences spécifiques pour se transformer en constructrice d’homologations improbables. Ainsi, alors que des pouvoirs toujours plus puissants se soustraient au contrôle démocratique dans un monde interdépendant et global, on nous repropose continuellement comme des conquêtes triomphales la fin des idéologies et le triomphe de l’individu, la fin de l’histoire et l’affirmation de la mémoire fragmentée.

La prétendue fin des idéologies n’est rien d’autre qu’une suspension de la raison historique, qui ouvre la voie à l’irrationalisme, au nationalisme, au fondamentalisme.

Giovanni Levi

Giovanni Levi est professeur d’histoire moderne à l’Université Ca’Foscari de Venise et a enseigné dans de nombreuses universités européennes et américaines.

Dans les années 1970, Giovanni Levi a été à l’initiative, avec Carlo Ginzburg, d’un courant historiographique novateur qui a donné naissance à la microstoria ou micro-histoire. A l’encontre d’explications structurelles et macros-sociologistes de l’histoire, la micro-histoire propose une approche historique par l’étude de cas. Réhabilitant l’individu en tant qu’acteur, cette réflexion souhaite montrer que les hommes ne sont ni soumis passivement à des pouvoirs supérieurs, ni ne sont essentiellement déterminés par des structures économiques, sociales et mentales.

Le passé lointain, dans les usages politiques du passé, EHESS, 2001
Histoire des jeunes en Occident (dir. avec Jean-Claude Schmitt), Seuil, 1996
Le pouvoir au village : histoire d’un exorciste dans le Piémont du XVIIème siècle, Gallimard, 1989

Note de la rédaction

Les conférences se déroulent à 18 h 45 à l’Hôtel du département des Bouches-du-Rhône
52 avenue de Saint-Just 13004 Marseille . Métro Saint-Just . Parking P1 gratuit
ENTREE LIBRE dans la limite des places disponibles

Programmes et informations
Echange et diffusion des savoirs
16 rue Beauvau 13001 Marseille
tel. 04 96 11 24 50 fax. 04 96 11 24 51 contact@des-savoirs.org

Un site à visiter

À lire aussi dans la rubrique "Rencontres"

Débat, Paris, Cenquatre, samedi 12 juin 2010, 18h30
Conférence, Lyon, ENS, mardi 27 avril 2010, 18h-20h

À lire sur les mêmes sujets...

Politique

Caen, Cinéma Lux, 28 novembre - 4 décembre 2011
Un ouvrage de Gilles Malandain (Editions EHESS, Coll "En temps & lieux", 2011)
Un ouvrage de Fabien Desage et David Guéranger (Editions du Croquant, Coll "savoir/agir", 2011)
Un numéro de la revue "Mots les langages du politique" (ENS Editions, N° 95, mars 2011)

Partenaires

Mentions légales

© Liens Socio 2001-2011 - Mentions légales - Réalisé avec Spip.

Accueil |  Présentation  | Qui sommes-nous ?  | Charte éditoriale  | Nous contacter  | Partenaires  | Amis  | Plan du site  | Proposer un contenu